Pourquoi doit-on impérativement protéger les abeilles ?

Abeilles 1

Comment marche la pollinisation ?

Lorsqu’une abeille butine, elle prélève du nectar et du pollen provenant de la fleur d’une plante. Une partie du pollen des étamines (l’organe reproducteur mâle de la fleur) se dépose alors directement sur les poils de son corps. Il suffit alors qu’elle se pose sur une autre fleur pour qu’une partie de ce pollen se dépose sur le stigmate, à l’extrémité du pistil, organe reproducteur femelle. Il y a alors fécondation, permettant le développement d’un fruit portant des graines, constituant une récolte.

Les plantes, ayant besoin des abeilles et des autres insectes pour se reproduire, ont au fur et à mesure naturellement évolué pour les attirer et ainsi optimiser leur capacité reproductive. Le parfum qui se dégage, les couleurs et teintes sont autant de facteurs qui attirent les pollinisateurs et les incitent à se poser sur telle ou telle plante.

Un écosystème menacé

On comprend donc d’autant mieux le questionnement grandissant concernant le sort des insectes pollinisateurs. Il faut dire que 30 ou 40 ans auparavant, certaines fermes pouvaient avoir des pollinisateurs sauvages de façon naturelle, habitués à vivre au creux des arbres par exemple. Cependant, plusieurs facteurs ont parfois affecté la santé des abeilles, comme le parasite Varroa, les virus et les maladies, la malnutrition ou encore certains pesticides. Les apiculteurs semblent avoir de plus en plus de difficultés à maintenir leurs colonies, entraînant en conséquence un déclin des productions de semences et des difficultés supplémentaires pour les agriculteurs.

Abeilles 2

Pourquoi sont-elles essentielles à notre travail, et comment les protéger ?

Chez Monsanto, les abeilles sont un élément essentiel au bon fonctionnement de nos activités. En effet, les semences que nous produisons et cultivons pour fournir les agriculteurs français et internationaux, ne pourraient pas exister si les abeilles n’effectuaient pas correctement leur mission de pollinisation. Nous effectuons un travail de production de semences en partenariat avec des apiculteurs locaux, comme à Boissay en Eure-et-Loir, au cœur de la Beauce. Dans notre centre de recherche et développement exclusivement dédié au colza, nous louons des colonies d’abeilles qui sont installées au cœur des productions expérimentales, là où naîtront les semences de demain. Sous cages, les abeilles circulent et vaquent à leur occupation principale en transportant du pollen des organes reproducteurs mâles vers les organes femelles des fleurs de colza présentes.  Les fruits (appelés siliques) qui en résulteront permettent de produire des semences hybrides de qualité, répondant aux besoins des agriculteurs. Sans les abeilles, il serait beaucoup plus fastidieux et coûteux de réaliser cette pollinisation manuellement. C’est pour cela que tout est mis en œuvre pour assurer leur bonne santé et contribuer au maintien de leur population.

abeilles une-production-experimentale-cage

© Gaëlle Fleitour – L’Usine Nouvelle

Si le territoire français regorge d’une immense diversité de fruits et légumes exceptionnels, c’est grâce aux agriculteurs, éleveurs, arboriculteurs, maraîchers, mais aussi aux pollinisateurs comme les abeilles travaillant pour maintenir cet équilibre. La prochaine fois que vous mangerez un fruit, agrémenterez vos plats ou même apprécierez votre tasse de café matinale, pensez au rôle que des pollinisateurs pour la production agricole et alimentaire.

Articles Externes