Le salarié du mois : Elie Assaf, Directeur de l’Usine de Trèbes

Elie Assaf

Pouvez-vous vous présenter rapidement : quel est votre parcours – avant Monsanto et une fois au sein du groupe ? 

Je suis ingénieur industriel diplômé de l’école des mines d’Alès. A la fin de mes études en 2008, j’ai rejoint Monsanto, en tant qu’ingénieur en amélioration des procédés de fabrication sur le site de Trèbes. En 2010, j’ai pris la responsabilité du pôle fabrication de l’usine. En 2013, je suis parti en mission de deux ans et demi en Turquie pour exercer le poste de Responsable du site de production de semences de maïs, situé dans la région de Bursa. De retour en France depuis octobre 2015, je suis devenu Directeur du site de Trèbes. Chez Monsanto, les salariés sont valorisés et ont des perspectives d’évolution réelles, cela pousse à s’investir.

Quelle est votre rôle au sein de Monsanto ? Comment se résume votre travail au quotidien ? 

Je suis responsable du site de Monsanto à Trèbes. Je gère un site de 80 collaborateurs permanents et des collaborateurs saisonniers en période de pic d’activité. Je travaille quotidiennement avec mes équipes et les accompagne vers la réalisation de nos objectifs, qui font du site de Trèbes un centre d’excellence opérationnelle. Travailler ensemble est une nécessité pour fournir à nos clients des semences de qualité, au cœur d’un environnement de travail sécurisé pour l’ensemble des employés.

Pouvez-vous nous décrire les activités développées au sein de l’usine de Trèbes ?

Le site de Trèbes est un centre de production de semences de maïs, colza et soja. Nous avons plusieurs fonctions représentées sur le site avec différentes expertises dans la production agricole au champ, en passant par l’usine, jusqu’à nos clients finaux. Nos opérations sont réalisées par une première étape de multiplication et de production de semences au champ en partenariat avec un réseau d’agriculteurs experts dans la production de semences. Produites dans plusieurs régions en France, du Midi Toulousain vers la vallée de la Drôme, les semences sont transportées vers l’usine de Trèbes par nos services succèdent jusqu’à la dernière étape de mise en sac des semences certifiées, de haute qualité. Ces semences sont ensuite expédiées vers nos clients dans 33 pays en Europe et au Moyen-Orient, jusqu’à la Turquie et l’Ukraine. Plusieurs services travaillent ensemble sur le site : production aux champs, fabrication, maintenance, sécurité/hygiène et environnement, logistique, planification et laboratoire de contrôle qualité.

Comment travaillez-vous avec les agriculteurs qui ont besoin de ces semences pour leur exploitation au quotidien ?

Nous avons un important réseau d’agriculteurs experts dans la multiplication et la production de semences. Le travail quotidien avec nos agriculteurs fait partie du cœur de notre métier. Nos équipes de production aux champs travaillent très étroitement avec notre réseau. Nous accompagnons continuellement nos agriculteurs dans le suivi agronomique de leurs cultures et dans le développement et la mise en place des nouvelles techniques de production, dans un objectif commun d’augmentation des rendements et d’amélioration de la qualité, tout en préservant les ressources naturelles.

Quelles sont vos ambitions et vos perspectives de développement pour l’usine de Trèbes et vos collaborateurs ?

Chez Monsanto, l’engagement et la cohésion des équipes sont au centre de toutes réussites et réalisations. Il est important de continuer à se focaliser sur le développement de l’expertise et l’engagement de l’équipe de Trèbes. Le site a connu une expansion importante de ses capacités ces dernières années, avec la mise en place de nouvelles technologies dans la production de semences, comme par exemple des trieurs optiques munis de caméras de détection de forme de grains permettant d’optimiser la qualité des semences tout en minimisant les rejets. Il est aussi important de continuer à accompagner les équipes dans l’amélioration constante de l’ensemble des activités afin de maintenir notre excellence opérationnelle sur le long terme tout en répondant aux attentes de nos clients.

Quelle est votre vision de l’agriculture de demain ? 

Durant toute son histoire, l’agriculture a suivi plusieurs vagues de transformations. Dans le contexte économique actuel, cette mutation s’accélère et la capacité d’adaptation des agriculteurs devient alors primordiale, en particulier dans un contexte de changement climatique. La digitalisation et l’innovation vont faire partie de plus en plus du modèle agricole. Nous observons déjà des panels de nouvelles technologies qui s’installent sur le marché et qui répondent à des besoins accrus : plus de précision des semis, suivi des cultures au jour le jour, efficacité des systèmes d’irrigation ainsi que d’autres technologies permettant de prévoir les rendements. C’est ce qu’exprime Monsanto dans sa vision : être une société de R&D aidant les agriculteurs à produire plus et mieux, une alimentation de qualité, abondante et abordable.

Articles Externes